L'Usine et la Ville : des voisins peu communs - Recueil de bonnes pratiques à l'usage des décideurs publics et des responsables industriels
Fiche : 
Accès rapide

Précédant 50 Suivant La réduction de la fumosité des torches - Raffinerie

Document Total / Auteur = Service Communication Raffinerie de Feyzin

Objectifs

  • Améliorer la qualité de l’air en diminuant la fumosité des torches.

Pourquoi ?

Réduit au strict minimum, l’utilisation de la torche peut toutefois s’avérer nécessaire en cas d’incident sur une unité pour la délester, afin que celle-ci ne monte pas en pression et ne devienne dangereuse. Lors des torchages et selon les quantités torchées, la combustion peut être plus ou moins incomplète. Ce rendement de combustion peut induire un dégagement de fumée noire.
Non toxique pour la santé, les particules émises ne concourent pas néanmoins à l’amélioration de la qualité de l’air.

Comment ?

La torche est un organe de sécurité indispensable pour une raffinerie.
S’il est impossible de s’affranchir de la torche, il est néanmoins possible de limiter les conséquences du torchage.
Par définition, torcher consiste à brûler des produits à l’atmosphère afin de les évacuer et de supprimer toute nocivité. Comme toute combustion, le torchage produit de la vapeur d’eau et du noir de carbone. C’est ce noir de carbone qui est observé en panache de fumée noire lorsque la combustion est incomplète.
Afin de palier à ce phénomène, la raffinerie a mis en place deux systèmes :
  • Remplacement du nez de torche.

    Lors de l’arrêt de la raffinerie en 2002, le nez de torche a été remplacé par un nez d’une technologie plus performante, qui a permis de réduire les émissions de fumées.
  • Injection de vapeur d’eau lors de torchages.

    Un procédé simple de favorisation de la combustion consiste à injecter à haute pression de la vapeur d’eau au gaz torché. Les gouttelettes favorisent ainsi la surface de contact et d’échange thermique et améliorent la combustion.
    Si ce procédé fait preuve d’une excellente efficacité, il présente néanmoins l’inconvénient d’être bruyant à cause de l’injection haute pression de vapeur d’eau.
    Il est alors délicat de mettre à profit cette technique lors de torchages nocturnes.

Personnes Ressources

  • Raffinerie de Feyzin : Service Procédés – Responsable Procédés

Textes de Référence

  • Loi n° 76-663 du 19 juillet 1976 relative aux Installations Classées pour la Protection de l’Environnement.
    • Arrêté du 02 février 1998 relatif aux prélèvements d’eau ainsi qu’aux émissions de toute nature des installations classées pour la protection de l’environnement soumises à autorisation.
  • Loi n°96-1236 du 30 décembre 1996 dite loi LAURE : Loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie.

Atouts

  • La diminution de la fumosité des torches permet d’agir sur l’émission des poussières et vient en complément des actions mises en œuvre dans ce cadre.
Fiche : 
Accès rapide
Site | Curlybushman